Yannick BERNARD et sa compagne Maude Devesly ont, en 2012, décidé de tout quitter pour partir à l’aventure avec leurs deux enfants Théo et Arthur (4 ans et 18 mois à l’époque). Une aventure au gout de changement de vie…

D’une vie classique, lui cadre commercial dans le monde industriel, elle mère au foyer après des études d’architecte d’intérieur, habitant dans un pavillon de banlieue, à une vie en roulotte tractée par deux chevaux de trait… Il y avait plus d’un pas… mais ils les ont faits…
L’aventure de « La roulotte qui gigote » était sur les routes… Un voyage autant intérieur qu’extérieur.

Près de deux ans et demi plus tard, remplis de rencontres, d’anecdotes, de péripéties, et avec un troisième enfant, la petite Emmy,  ils décident de clôturer leur aventure en roulotte.  Il n’est pas envisageable d’arrêter de bouger pour autant. Ils continuent de sillonner les routes d’Europe, mais cette fois, à bord d’un bus aménagé, un ancien car scolaire devenu leur grande maison mobile…

De ce voyage, de cette aventure est née la conférence « Comment j’ai changé de vie pour vivre mes rêves». Car après avoir rencontré plus de 700 personnes, une question leur était principalement posée « comment fait-on pour changer de vie ?»…

Dans cette conférence, point de recette miracle, mais un partage d’expériences riche, humoristique et positif qui invite le spectateur à se poser les questions qui le mèneront sur son propre chemin. La soirée se clôture par un temps d’échange libre.

  • 1h15 de conférence

    La conférence dure environ 1h15, et contient les 7 clés pour changer de vie

  • Support visuel

    La conférence s’appuie sur une présentation powerpoint agrémenté de citations et photos.

  • Temps d'échange libre

    A l’issue de la conférence vous pourrez poser une question, partager une expérience, exprimer un ressenti dans l’ici et maintenant.

Livre d'or

Une magnifique soirée, sans hasard forcément. Merci de ce témoignage qui résonnera longtemps.

- Brigitte, Dax, 13 octobre 2015

Très bon moment, Yannick tu es resplendissant. J'adore ta joie de vivre et surtout ta positivité. Merci beaucoup pour le temps que tu prends pour les autres.

- Mélissa, Albi, 5 mai 2016

Bravo. Merci de m'avoir inspiré et donné envie de faire de nouveaux pas vers ma nouvelle vie.

- Eric et Cristina, Toulouse, 1 Juin 2016

Mille merci pour ce partage authentique, humble et captivant. Une belle soirée très inspirante.

- Delphine, Toulouse, 1 Juin 2016

Merci Yannick. Je partage ton enthousiasme. Superbe présentation, un très bon moment.

- Fred, Saint Genest d'ambière, 9 Juillet 2016

Je te remercie de ce partage, je reçois cela comme un exemple non pas à suivre, mais un exemple pour encourager chacun de nous à trouver notre chemin, notre expérience de vie à vivre.

- Leïla, Alès, 16 mars 2017

Un grand merci pour la transmission de votre expérience et le rappel de ces leçons de vie si précieuses. Très très bonne continuation à vous et à toutes votre famille.

- Doriane, Alès, 16 mars 2017

On s'enrichit toujours des expériences des autres. La vôtre aussi surprenante soit-elle, est source d'espérance pour un monde nouveau. Continuer à semer sur les chemins de votre vie ; il en germera espérons le, les contours d'un autre monde.

- Bernard, Dax, 13 octobre 2015

Rencontre impossible sans les rencontres des autres. Grand merci pour ta posivité, la confiance en la vie, en notre force intérieur.

- Paz, Albi, 5 mai 2016

Merci Yannick pour tout ce BEAU partage !!! Merci de montrer le chemin du possible. Je souhaite fonder ma famille, le parcours de la tienne m'est très inspirant!
Tu as beaucoup d'humour, d'optimisme et de joie, merci de l'avoir partagé le temps d'une conférence et par tous tes écrits.

- Cyrielle, Toulouse, 1 Juin 2016

Merci pour cette "inspiration" nécessaire et porteuse de beaux lendemain. Non que dis-je, de présent !

- Marik, Sainte-Camelle, 16 Septembre 2016

Merci de cette belle conférence et de votre "pétillance" et de votre foi en la vie !

- Carole, Alès, 16 mars 2017

C'est avec beaucoup de plaisir et d'émotions que je t'ai écouté. Bravo pour votre courage.

- Christine, Alès, 16 mars 2017